Un lieu unique d’accueil où les mineurs et les jeunes majeurs peuvent, en toute liberté, raconter leurs difficultés. Un lieu d’écoute et d’information où, dans la confidentialité, des psychologues, des travailleurs sociaux et des juristes informent sur le droit, aident à comprendre et à trouver des solutions tout en visant à rendre le jeune acteur dans les démarches administratives et judiciaires. Ainsi, chaque année, plus de 500 situations sont traitées par notre équipe.

Dans un souci de prévention et pour favoriser l’accès au droit,l’association développe des actions de sensibilisation aux droits de l’enfant, d’éducation à la loi et à la citoyenneté. La Maison des Droits des Enfants et des Jeunes anime annuellement près de 200 informations collectives en Haute-Garonne dans le cadre scolaire, dans les accueils de loisirs et autres lieux d’accueil de mineurs et jeunes majeurs.


Veille juridique autour d'un petit déjeuner

Tout comme la société à laquelle il s'applique, le droit évolue.

Aujourd’hui, l’enfant est une personne à part entière et à ce titre  il a des droits tels que celui d’être entendu dans toutes procédures qui le concerne.

Ce droit accordé à l’enfant est primordial mais n’est pas toujours utilisé à bon escient et dans l’intérêt de l’enfant, soit en raison d’une instrumentalisation de la parole de l’enfant, soit en raison d’une méconnaissance de ce droit, de ses modalités et de ses conséquences.

Pour accompagner au mieux les familles et l’enfant dans le cadre de ces procédures et afin que l’intérêt et le bien être de l’enfant soient toujours respectés, il est nécessaire de connaitre la place qui est faite à l’enfant dans ces procédures.

La loi du 18 novembre 2016, réformant le divorce sur consentement mutuel, vient- elle changer les choses ? Quel rôle donne-t-elle à l’enfant dans la procédure de séparation parentale ?

La Maison des Droits des Enfants et des Jeunes vous invite à une veille juridique sur

 

Quelle place pour l’enfant dans la procédure de séparation parentale ?

 

A partir de quand un enfant peut être entendu ?

L’enfant est-il  partie à la procédure ?

L’enfant peut-il choisir chez qui il veut vivre ?

Un enfant peut il être entendu  dans le cadre d’un divorce sur consentement mutuel ?

 

Comment répondre au mieux aux problématiques rencontrées?

Cette veille juridique  aura lieu

le 11 juillet 2017 à 9 heures 

à La Maison des Droits des Enfants et des Jeunes

lors d'un petit déjeuner gourmand.

 

Si vous souhaitez y participer, envoyez votre bulletin d'inscription ci-joint par courrier ou par mail.

Le nombre de place est limité.